L’ASEAN rencontre la Russie et la Chine : discussions sur l’OCS et l’UEEA

Posted by Reading Time: 3 minutes

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Roy Forney

Le Ministre des Affaires Étrangères russe, Sergey Lavrov, a rencontré des ministres du bloc de l’ASEAN à Singapour le mois dernier pour préparer le Sommet de l’ASEAN, prévu pour novembre. Plusieurs séances plénières ont été tenues en la présence du Ministre de Affaires Étrangères chinois, Wang Yi.

Ni la Russie ni la Chine ne sont membres de l’ASEAN, toutefois, la Chine appartient à « l’ASEAN +3 » qui inclue le Japon et la Corée du Sud, et a aussi été le premier partenaire commercial de l’ASEAN ces 8 dernières années, partenariat commercial qui devrait atteindre un milliard de dollars d’échanges d’ici 2020.

La Russie partage aussi des intérêts en commun avec la Chine dans le contexte de l’ASEAN, tenant compte que Moscou et Pékin jouent des rôles importants au sein de l’Organisation Coopérative de Shanghai (OCS).

En parallèle, Singapour est en train de négocier un accord de libre-échange (ALE) avec l’Union Économique Eurasiatique (UEEA), soutenue par la Russie. Le Vietnam, autre membre de l’ASEAN, en est déjà un participant, et la Chine aussi a accepté un ALE non-préférentiel plus tôt dans l’année. Ceci veut dire que l’on peut s’attendre à une croissance des liens commerciaux entre l’ASEAN et l’UEEA, particulièrement entre l’ASEAN et la Russie.

Selon Lavrov, un plan de coopération OCS-ASEAN est en cours de préparation, et Moscou espère que les deux organisations pourront bénéficier de ce projet. Toutefois, le format OCS-ASEAN n’est pas la seule plateforme de projets communs. Moscou imagine une UEEA permettant un rapprochement de la Russie avec l’ASEAN, l’OCS et peut-être même avec l’Union Européenne (UE). Lavrov a commenté : « La vie nous dit que ce grand projet eurasiatique est en vérité plus un objectif, une situation où nous cherchons à nous mobiliser vers un consensus et l’atteindre, et nous invitons tous les pays qui représentent cet environnement géopolitique d’y participer ».

« N’oublions pas que l’UE aussi fait partie de cet environnement géopolitique, ajoute-t-il. Nous insistons toujours que lorsque l’on parle de renforcer les liens entre UEEA, OCS et ASEAN, nous laissons les portes ouvertes à l’UE si l’UE est intéressée. L’UE devrait surement être intéressée si elle est motivée par des intérêts économiques pragmatiques – il n’y a pas de doute là-dessus ».

Les liens entre l’ASEAN et la Russie ont commencé à se tisser en 2005, au moment où la Russie a rejoint le Sommet Est-Asiatique qui inclut les USA, l’Australie, la Nouvelle Zélande et d’autres nations invitées par la Malaisie avec le soutient de l’Inde et de la Chine. La Russie est en train de présenter l’UEEA, qui partage des frontières avec l’UE, come un couloir donnant accès simultanément à l’UE et à la Russie pour les pays de l’ASEAN.

En 2016, un sommet de deux jours entre l’ASEAN et la Russie a été tenu à Sotchi. L’an dernier, Sergey Lavrov participa à la cérémonie d’ouverture de la mission permanente de la Fédération Russe auprès de l’ASEAN à Jakarta.

Au sujet des actions de la Russie et de la Chine en Asie du Sud-Est, Chris Devonshire-Ellis de Dezan Shira & Associates commente : « La Russie et la Chine sont en train de prendre de nombreuses mesures pour mieux unir l’Eurasie, et ceci inclus l’Asie du Sud-Est aussi. Les liens entre la Russie et l’ASEAN sont en train d’accroitre, et le potentiel commercial devrait augmenter. Le commerce bilatéral du Vietnam avec la Russie a augmenté de 10 milliards de dollars sur deux ans, et on peut s’attendre à des résultats similaires dans le reste de l’ASEAN si ces autres nations établissent aussi des ALE avec l’UEEA. Le couloir commercial Russie-ASEAN est prêt à se développer ».

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à frenchdesk@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *