Aperçu de l’Industrie Automobile en Thaïlande

Posted on by

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Alan Hervé

Etabli depuis plus de 50 ans, le secteur de l’automobile en Thaïlande s’est développé jusqu’à devenir la plus grande plaque tournante de l’automobile en Asie du Sud-Est et un des plus grands pôles automobiles au niveau mondial. Depuis 2016, la Thaïlande se classe comme la 13ème puissance manufacturière automobile au monde. Le pays offre un double avantage : un marché domestique conséquent ainsi qu’un marché de l’automobile très développé avec de nombreux fournisseurs de composants. Cette industrie représente près de 12% du PIB de la Thaïlande et emploie près de 500 000 personnes en tenant compte des fabricants d’équipements d’origine (« Original Equipment Manufacturer » ou « OEMs ») et des fournisseurs de premier, deuxième et troisième rangs. Les OEMs japonais détiennent 85% des parts de marché tandis que les OEMs américains détiennent les 15% restants.

Règlementations récentes sur le secteur automobile

En 2016, le gouvernement a introduit de nouveaux droits d’accise fondés sur les émissions de dioxyde de carbone, la compatibilité gasoil E85 et l’efficacité énergétique ; plutôt que de se fonder sur la seule puissance du moteur. Les segments les plus touchés ont été les véhicules de type SUV et les camions pick-up. L’industrie a connu une augmentation des ventes au deuxième semestre de 2015, les consommateurs anticipant les nouveaux droits d’accise lancés en 2016.

Le gouvernement soutient également la production de voitures respectueuses de l’environnement en offrant diverses incitations aux fabricants telles qu’une exonération de l’impôt sur le revenu pour une période fixe, des incitations fiscales portant sur les droits d’accise mais également d’autres incitations fiscales. À l’instar des éco-voitures, le gouvernement s’intéresse aussi aux véhicules électriques (« electric vehicles » ou « EV »). Afin de promouvoir la production d’EV, le Conseil d’investissement de la Thaïlande a décidé en 2016 de renoncer aux droits d’importation sur les véhicules à batterie et a fourni des mécanismes d’incitation à la production de véhicules à batterie électrique (« battery electric vehicules » ou « BEV »).

Pôle automobile

Le pôle automobile en Thaïlande comprend 700 entreprises de niveau 1 et 1 700 de niveaux 2 et 3, employant près de 80% de la main-d’œuvre automobile totale. Les pièces et les composants fabriqués en Thaïlande sont reconnus pour leur haute qualité par les équipementiers mondiaux et représentent près de 85% du total des pièces assemblées dans le pays. Près de 75% des exportations automobiles du pays sont des pièces automobiles, suivies des moteurs et des pièces de rechange. Plus de 50 des 100 premiers OEMs disposent d’une base de fabrication dans le pays.

Perspectives d’avenir

L’année 2016 a connu une baisse de la production et des exportations, tandis que les ventes intérieures ont augmenté par rapport à l’année précédente. Les ventes intérieures en 2017 devraient augmenter de 6,7%. Cependant, les exportations ne devraient pas augmenter en raison de la réduction des prix du pétrole et des conditions économiques mondiales. La dette record des ménages, le faible pouvoir d’achat et le resserrement du processus d’approbation des prêts risquent d’affecter la reprise interne en 2017.

Le programme de premier achat de voitures mis en place par le gouvernement en 2011 a fourni des réductions d’impôt pour les personnes achetant une voiture pour la première fois, ayant entrainé une hausse des ventes en 2012 et une baisse subséquente en 2013. Le régime interdisait le transfert de propriété de ces véhicules pour une période de 5 ans. Les acheteurs ayant profité à l’époque du régime sont maintenant admissibles au transfert de propriété. La plupart des propriétaires actuels de voitures envisagent également d’acheter des modèles plus récents et efficaces au regard des nouveaux droits d’accise fondés sur les nivaux d’émission de dioxyde de carbone, mis en place en 2016. Les OEMs estiment que, chaque année, 300 000 des acheteurs du programme de premier achat de voitures achèteront une nouvelle voiture. Anticipant également une hausse dans la demande, la plupart des entreprises automobiles japonaises lancent en 2017 des modèles plus récents et plus économes en carburant, afin d’attirer de nouveaux acheteurs.

La mise en place du nouveau droit d’accise relatif aux émissions de dioxyde de carbone reflète la volonté du gouvernement de passer dans un avenir proche à des voitures plus respectueuses de l’environnement. Les éco-voitures émettant moins de gaz à effet de serre que les voitures conventionnelles à essence représentaient 39,8% du marché en 2016, contre 35,7% en 2015. Le gouvernement devra inciter les consommateurs à passer aux EV et développer les infrastructures de soutien nécessaires, comme par exemple des stations de recharge, dans le but de promouvoir ces EV.

S’il est probable que la Thaïlande continuera à l’avenir d’être un centre de fabrication majeur en Asie du Sud-Est, elle doit progresser vers la R&D afin de s’assurer une croissance durable. En mettant l’accent sur les technologies telles que les EV, les éco-automobiles et les hybrides, la Thaïlande pourra consolider ses marchés d’exportation ; marchés progressant lentement vers la suppression des moteurs à combustion interne qui devrait être définitive d’ici 15 à 20 ans.

 

À Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct à l’étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à asean@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to top